Le tennis de table français en statistiques, analyses et cartes interactives

Notre confrère Mathieu Garnier de Slate.fr vient de publier un dossier complet sur la pratique du sport en France. Nous nous sommes bien sur intéressés à notre discipline favori, le tennis de table. Quels départements sont les mieux équipés pour accueillir les compétitions ? Dans quels départements le tennis de table est le plus actif ? Dans quelle position se classe notre sport au niveau des équipements sportifs. Analyse :

L’Atlas des fédérations sportives révèlent des élements importants

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports dispose de nombreuses informations sur les pratiques sportives par département. Il avait publié dernièrement un atlas complet comprenant des statistiques précises sur chaque discipline. Nous nous sommes intéressés au tennis de table.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

Comme le savait déjà, la plus forte densité de la pratique pongiste française se situe dans le nord ouest. On sait désormais grâce à l’Atlas, le nombre moyen de licenciés par clubs : 51.2 pour un total de près de 3600 clubs. L’âge moyen est de 18 ans. 21 chez les garçons et 13 chez les filles. Elles représentent d’ailleurs 16,8% des licences.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

Une carte de France pongiste déséquilibrée

Le carte démontre clairement une France du PING déséquilibrée où deux pôles se détachent loin des autres. Le premier situé dans le Nord-Ouest et le second dans la partie Sud-Ouest (voir carte ci-dessous). Cette carte apporte la confirmation que le tennis de table est bien plus pratiqué dans la région Nord-Ouest que dans le reste de la France. Certaines zones comme la région Savoyarde, le Centre-Est et les régions Tarn et Haute Garonne dans le Sud-Ouest sont peu exploitées.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

Une différence avec la carte de tous les sports réunis

La carte des sports réunis est à l’inverse équilibrée mais avec tout de même un léger basculement dans l’Ouest hexagonal. Une des particularité du PING français..

Les statistiques du tennis de table en France

Carte des sports réunis

 

Des équipements sportifs pour tout les départements ou presque

D’un point de vue global, on s’aperçoit que la carte de France des équipements sportifs est très dispersée avec de fortes concentrations dans les départements frontaliers.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

A l’inverse, la même carte avec le filtre “tennis de table” démontre une France plus équilibrée mais avec toujours des zones peu exploitées et cette fois différentes de la carte des sports réunis. Est ce qu’il y a un lien direct dans ces statistiques ? Certainement. Un département où le tennis de table est très implanté n’est pas forcement un département avec des équipements sportifs développés.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

Le tennis de table 14ème discipline française au niveau des équipements sportifs

Le tennis de table se place à la 14ème position des disciplines possédant des équipements sportifs avec 9611 lieux de pratique. Le PING se classe derrière le Badminton avec 11511 lieux mais devant la natation avec 7227 lieux.

Les statistiques du tennis de table en France

Les statistiques du tennis de table en France

 

Le classement :

  1. Football – 57523
  2. Tennis – 53805
  3. Basket-Ball : 40826
  4. Handball : 29921
  5. Pétanque et jeu provençal : 23246
  6. Volley-ball : 19892
  7. Randonnée Pédestre : 18309
  8. Équitation : 16511
  9. Gymnastique : 13387
  10. Athlétisme : 11633
  11. Badminton : 11511
  12. Danse : 10977
  13. Cyclisme : 10542
  14. Tennis de table : 9611
  15. Judo / Jujitsu / et disciplines associées : 7986
  16. Natation : 7227
  17. Haltérophilie / Musculation / Force athlétique / Culturisme : 6219

Conclusion

Entre l’étude du docteur en géographie Louis Marrou et celle de Mathieu Garnier, on s’aperçoit que le tennis de table possède une marge de progression très importante et tous les outils pour progresser. Les équipements sportifs, un public fidèle qui a même tendance à se rajeunir, des clubs avec des bénévoles actifs. Le PING doit néanmoins progresser sur certains axes comme attirer de nouveaux licenciés notamment le public féminin qui reste peu médiatisé mais aussi améliorer la qualité de ses structures d’accueil.

Carte de France du tennis de table

Carte de France du tennis de table – Crédit : www.ctig-univ.lr.fr

 

Ces éléments ne pourront réussir que sous une condition. Communiquer plus efficacement et permettre aux ligues, comités, clubs de s’équiper d’outils adaptés pour atteindre les objectifs. Un vaste programme que la FFTT tente de réaliser depuis l’arrivée de Christian Palierne à la présidence il y a maintenant 3ans mais malheureusement sans résultats probants pour l’instant. On doute d’ailleurs de l’efficacité du programme, il aurait déjà dû porter ses fruits..

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.