Le premier article de l’année ou gueule de bois pongiste

8 janvier 2015
1236 Views
2 Comments

Bonjour à tous,
C’est le premier post de l’année sur la page facebook d’Actuping et c’est assez rare pour être souligné mais il sera écrit à la première personne. J’espère d’ailleurs que ça sera le seul de l’année. Du moins je le souhaite sinon ça va voudra dire qu’il y a encore eu du grabuge

Nouvelle année

J’aurais préféré qu’il soit écrit dans un contexte plus agréable mais je ne l’ai pas décidé ainsi. J’ai néanmoins pris le temps et le repos nécessaire avant de le rédiger et je peux vous avouer que ça procure le plus grand bien.

Vous ne le saviez peut être pas mais la Fédération Française de Tennis de Table m’avait offert un cadeau de noël à sa manière. J’ai reçu deux lettres d’assignation de leur avocat estimant que 2 articles pouvaient nuire à la réputation de leur client (la FFTT) pour des propos prétendus diffamatoires.

Depuis l’épisode Arnas, je suis au même titre de mes plus proches collaborateurs plus en odeur de sainteté auprès de l’instance fédérale. Le mot Actuping est du genre blacklisté 3 rue Dieudonné Costes. Rien de bien gênant en soit dans cette décision, cela n’a jamais perturbé notre marche en avant, notre progression et l’information que nous essayons au quotidien d’apporter aux passionnés de PING à travers Actuping.

Joyeux noël avec Actuping

Joyeux noël avec Actuping

 

Les 2 articles incriminés qui paraissaient préjudiciables pour la FFTT étaient :

Le premier parlait de leur choix incompréhensible d’interdire la venue d’un juge arbitre international dans l’émission 100% PING. Un juge arbitre qui devait venir partager sa passion avec d’autres passionnés. Bref… Je ne reviendrai plus sur cet épisode, du moins pas en public.

Le deuxième parlait de la lettre des techniciens que nous avions publiée et qui décrivait le malaise actuel entre le Directeur Technique National Pascal Berrest et un collectif d’entraîneurs.

L’avocat de la FFTT estime que mes propos sont diffamatoires ce que je conteste absolument. J’ai donc pris conseil auprès du mien car pour le coup, je n’estime avoir offensé personne. J’ai parlé de faits réels et qui je pense doivent concerner tout le “peuple” pongiste.  De plus, être attaqué ne veut pas forcément dire, avoir tort. Heureusement qu’il y a une justice en France avec un droit de défense pour tout le monde et même contre une Fédération.

Chaque mot, chaque affirmation que j’ai rédigés sont fondés et j’en ai d’ailleurs les preuves. Je ne m’avancerais jamais à écrire quelque chose sans preuves et sources sures, d’autant plus quand cela concerne des sujets aussi sensibles.

Mais le problème est ailleurs. Je m’efforce au quotidien de proposer avec mes collaborateurs un travail journalistique de qualité, j’essaie vraiment au maximum. Malheureusement, avant de devenir journaliste officiel avec une carte de presse, il faut passer des étapes et avoir la structure nécessaire. Le média est encore jeune. (18 mois)

Actuping

Quoi faire ?

Je me suis donc retrouvé devant un dilemme. Mon avocat ne voyant que deux issues.

La première – Laisser mes propos en ligne, livrer mes preuves (donc mes sources) en version publique et poursuivre l’action juridique. Dans ce cas, on répond à la FFTT et compte tenu des faits et des preuves apportées, l’instance fédérale aurait 1 chance sur 10 de gagner dans un procès. Mais à quel prix, moral et financier d’ailleurs ? Pour aboutir à quoi ? Pour se flatter l’égo ? Pour laver son honneur ? A titre personnel, ma santé en a déjà assez pâti avec forcement l’impact familial qui va avec.

D’autant plus, si je décide d’aller au bout de la démarche ça me coûtera au minimum 4000€.  Une fédération aura toujours plus de moyens qu’un petit média comme Actuping qui je vous rappelle ne vit pas sur l’or et est encore à ce jour du pur investissement sur mes deniers personnels. Il y a quelques rentrées d’argent effectivement mais elles sont certainement pas suffisantes pour embaucher 3 personnes à plein temps. Déjà une c’est compliqué, alors imaginez le travail restant à réaliser pour 3.. Je préfère autant conserver cet argent au développement du média et la production de contenus originaux comme l’émission 100% PING. Mais la vraie raison réside dans mon choix catégorique de ne pas divulguer mes sources. Je n’ai peut être pas (encore) de presse mais je respecte et applique cette conception du journalisme.

La deuxième issue, modérer ou supprimer les propos et l’histoire est terminée. Du moins si la FFTT en décide ainsi ce dont je ne suis sur de rien à cette heure ci. Bien que cela me bouleverse de supprimer et modérer mes propos, c’est bien la voie que j’ai choisie.

Télécharger gratuitement l'application iPad Actuping TT - Tout le tennis de table sur iPad

Télécharger gratuitement l’application iPad Actuping TT – Tout le tennis de table sur iPad

 

Interrogations

J’ai toujours fait preuve de transparence envers tous les lecteurs du média et je continuerai dans cette voie. Comme vous, je suis un pongiste et comme beaucoup, j’essaie d’apporter une contribution à mon sport. Je ne suis pas le premier et certainement pas le dernier à monter au créneau pour dénoncer des incohérences. Néanmoins, je n’ai pas créé Actuping pour m’attirer des problèmes. Aujourd’hui je ne peux constater que c’est le cas. La faute à moi, possible.. Même si je suis de nature optimiste, pour le coup, je le suis beaucoup moins. Je ne baisse pas les bras pour autant, mais désormais j’agirai différemment.

Le tennis de table prenait jusque-là une part très importante dans ma vie, ça sera différent. Il y a d’autres alternatives, d’autres sports, d’autres ambitions. Je vous rassure, il n’est pas question d’arrêter le média même si l’idée a forcément traversé mon esprit. Il n’est pas exclu d’ailleurs que je m’en désengage prochainement et que je passe le relais à quelqu’un d’autre. Un média plus grand ? Possible.. Un personne qui continuerait le travail réalisé, possible aussi.. Je vous en dirais plus en temps voulu.

En attendant Actuping poursuit sa route. L’inverse ferait bien trop plaisir à certaines personnes qui d’ailleurs continuent encore à ce jour, à ne voir que du mal dans la démarche du média.

Je finirai tout de même ce long article sur une note positive. Continuez à jouer au ping, continuez à vous éclater, continuez à partager. Plus simplement, #viveleping

Amitiés pongistes
Dragan Stamenkovic

Réagir un commentaire

2 Commentaires sur "Le premier article de l’année ou gueule de bois pongiste"

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Alex
Invité
Alex
Offline

Salut mon Dragan
Je te souhaite une bonne année 2015, et j’espère de tout cœur que tes différents avec la FFTT, vont se régler.
Bisous
Alex

Dragan Stamenkovic
Invité
Member

Bonjour Alex. meilleurs vœux à toi aussi. Pour la FFTT, visiblement ce n’est pas ce qu’il souhaite. Je n’ai jamais cherché le conflit et je n’ai rien contre la fédération. Je souhaite juste continuer à faire mon travail, relater des faits réels, souligner des incohérences et révéler ce qui se passe réellement à tous les échelons du PING. Aux dernières nouvelles, ça ne plait pas à tout le monde. C’est comme ça…

Le deal du moment :

33% de remise
Survêtement STIGA EMPIRE [33%]
100% DRY FIT Micro Polyester 2 poches avec fermeture-éclair sur la veste et 2 poches avec fermeture-éclair sur le pantalon.
Voir le deal