Le japonais Koki Niwa remporte l’Open de Russie

Le japonais a remporté dimanche l’Open de Russie contre le surprenant anglais Paul DRINKHALL. Une victoire acquise en 5 sets et finalement sans trop de difficultés. Le japonais a su profiter du manque de justesse de l’anglais qui ne s’était visiblement pas remis de son marathon en 1/2 finale contre le n°1 Allemand Dimitrij Ovcharov.

Koki Niwa, le maitre Japonais

Les chances de victoire d’un pongiste japonais à l’Open de Russie étaient bien réelles, cela n’a pas manqué. La fédération japonaise de tennis de table avait mis les bouchées double avec plus de 30 pongistes présents  à Ekaterinburg. Dans le tableau général, Koki Niwa a fait parler sa suprématie en remportant cet Open figurant parmi les relevés du circuit.

Le japonais a dominé en finale l’anglais Paul DRINKHALL qui s’est quant à lui (enfin) révélé au plus haut niveau. Le n°80 mondial (il ne devrait plus le rester très longtemps) a réalisé une magnifique compétition en dominant tour à tour le japonais TAZOE Kenta, le Coréen CHO Eonrae, le portugais FREITAS Marcos en 1/4 de finale, le n°1 Allemand OVTCHAROV Dimitrij en 1/2 finale avant de s’incliner en finale face à Koki Niwa. On savait la relève du PING anglais assurée avec le prometteur PITCHFORD Liam, il faudra désormais compter avec Paul DRINKHALL.

Quant à Koki Niwa, il peut repartir de l’Open de Russie avec la satisfaction du devoir accompli. Il a dompté tous ses compères japonais, en premier lieu, MIZUTANI Jun. Une autre victoire de prestige, la suite au prochain épisode.

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.