Guy LETROT sort du silence avec un dossier incendiaire sur les décisions de Christian PALIERNE (Président FFTT)

16 mars 2018
2164 Views

L’affaire avait éclaboussé le premier conseil fédéral de l’année 2018 qui s’était déroulé le 6 janvier dernier. Christian PALIERNE y avait notamment annoncé le retrait de toutes les missions confiées à Guy LETROT désormais ex-vice président chargé des finances. Une sanction quelque peu amoindrie par son caractère unique.  Guy LETROT a conservé son statut de Vice Président sans connaissance à ce jour de qualification supplémentaire. 

La réponse en guise de mise au point de Guy LETROT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

L’affaire resurgit aujourd’hui dans des proportions inattendues. Si Guy LETROT s’était fait discret jusque-là, sa réponse avait déjà été envoyée via des canaux privés. Quelques jours avant les championnats de France, il a adressé aux présidents de ligues et de comités, un dossier complet visant à rétablir son point de vue sur sa situation. Nous nous sommes procurés ces documents que nous vous dévoilons aujourd’hui (voir en fin d’article). Dans un soucis de confidentialité, nous avons caché une partie des emails des correspondants tout en conservant suffisant d’informations pour connaitre les tenants et les aboutissants.

Christian PALIERNE

Christian PALIERNE | FFTT

A travers 7 documents incisifs, Guy LETROT revient sur la chronologie complète des évènements et notamment sur sa relation avec Christian PALIERNE, actuel président de la fédération française de tennis de table. On y découvre les coulisses de discussions qui laissent apparaitre des échanges tendus entre les protagonistes mais également avec Jean-René CHEVALIER actuellement vice- président de la fédération s’adressant à son président :

“Ton courrier à l’encontre de Guy est tout simplement honteux, inadmissible, inhumain. Quelle tristesse !!!! Comment as-tu pu en arriver là ? lance JRC” 

Guy LETROT : “La violence des mots du président m’accusant d’une certaine insincérité des comptes, m’oblige à sortir de mon silence.”

Soutenu par les plus hauts cadres de la fédération dont le Vice-président, Guy LETROT revient également sur le retrait de sa mission qu’il juge brutal :

Cette annonce brutale a surpris tout le monde, moi en premier. En effet, le président venait de me remettre la lettre contenant sa décision en entrant dans la salle du conseil. Cette décision a été prise, comme beaucoup d’autres, sans concertation, sans consulter aucun élu de la FFTT.

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Si la soudaineté de l’annonce pouvait laisser circonspect, Guy LETROT revient également sur la violence des mots du président de la fédération l’accusant de manque de sincérité : 

“La violence des mots du président m’accusant d’une certaine insincérité des comptes m’oblige à sortir de mon silence. Je vous livre donc en annexe, à vous les décideurs de notre fédération, présidents de ligue, de départements, des faits, rien que des faits, vous laissant juger par vous-même”.

Les coûts de l’organisation de la Coupe du Monde à Disneyland pourraient fragiliser et impacter la structure financière déjà fragile de la FFTT

Des documents confidentiels qui révèlent d’autres problèmes évoqués dans nos colonnes à l’image du coût exorbitant de la prochain Coupe du Monde à Disneyland Paris qui se déroulera en Octobre prochain. Nous avions révélé dans nos colonnes le coût de la location Disney Events Arena s’élevant à 612 000€ soit 52,40% du budget global quant à lui estimé à 1  168 000€. Les documents de Guy LETROT laisse entrevoir d’autres contraintes budgétaires liées à l’organisation de l’évènement comme un potentiel déficit prévisionnel de 100000€ auquel pourrait s’ajouter 80000€ supplémentaires de subventions provisionnées mais finalement refusées par la ville de Paris.

Coupe du Monde 2018 de Tennis de Table

Coupe du Monde 2018 de Tennis de Table

Selon Guy LETROT, ces prévisions pourraient à court terme impacter la trésorerie de l’institution fédérale et plus globalement la structure financière déjà fragile de la FFTT. Une mise en garde soulevée quelques semaines plus tôt par le trésorier Jacques RAY et l’expert comptable de la FFTT. Un an auparavant, l’ex-trésorier en place, Pierre BLANCHARD avait également soumis des réserves. 

Guy LETROT partage également ses interrogations au sujet des dépenses de l’instance fédérale. Plusieurs sont pointées du doigt par l’ex-vice président chargé des finances :

  • Coopération avec certains intermédiaires (Metis) qui coûtent en moyenne chaque année, 20000 €
  • Coupe des Outremers avec une utilité non argumentée (50 000 €)
  • Des audits suivis d’aucun effet, d’aucune exploitation : audit sur les féminines (18 000 €), le rapport n’est même pas consultable au siège, championnat Pro (35 000 €) , un rapport dont le règlement a été imposé aux clubs !
  • Des actions financées sans beaucoup de retombées (ARS 45 000 € par an)
  • Travaux de confort au siège …sans réelles utilités.

Concernant ces travaux au siège de la fédération qualifiés de “non utiles”, Guy LETROT apporte preuve à l’appui un devis de 80000€ signé par le président. Une proposition que l’ex-vice président chargé des finances avait refusé de valider et payer car hors de son champ de compétence. 

“J’ai osé ne pas effectuer ce virement…. Je n’ai fait que le travail pour lequel j’ai été élu.” rapporte Guy LETROT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Guy LETROT : “Les procédures n’ont jamais été aussi nombreuses et ne sont pas sans incidences sur les finances de la FFTT.”

Toujours au sujet des dépenses “sans réelles utilités”, Guy LETROT mentionne explicitement les procédures juridiques en cours qui pèsent sur les finances. On apprend notamment que la FFTT a du gérer ou gère encore actuellement de nombreuses procédures. Parmi celles-ci, trois nous concernent avec notamment deux procès nous ayant opposé  à l’instance fédérale et Morgane Le Gall, responsable de la communication. Comme nous l’avions relayé il y a quelques mois dans un communiqué de presse et confirmé aujourd’hui dans l’extrait du projet de compte-rendu du bureau directeur, les plaignants ont été débouté de toutes leurs actions. Concernant le troisième dossier en cours, la FFTT et M. Fabrice KOSIAK ont entamé une procédure au tribunal correctionnel suite à l’affaire Maero. En effet, comme des centaines de personnes, nous avions relayé et partagé la vidéo du coach de Nice. A ce jour, nous sommes les seuls à être attaqué de la sorte.. Nous vous tiendrons évidemment au courant de la situation quand elle aura évolué.

Christian PALIERNE | FFTT

Christian PALIERNE | FFTT

Guy LETROT : “Le président décide d’augmentations de salaires sans aucune concertation”

Si les trois affaires mentionnées plus haut peuvent donner à réfléchir, d’autres méritent une attention plus poussée à l’image de cette recherche étonnante de la part de l’instance fédérale. Elle a mandaté son cabinet d’avocat pour effectuer une recherche sur l’ancienneté du mot PING. Dans le cas d’un résultat conforme aux attentes de l’instance fédérale, celle-ci pourrait décider dans l’avenir d’interdire l’exploitation de tous les mots, marques, noms de domaines ou autres appellations en relation avec le mot PING. A titre d’exemple, nous pouvons mentionner, Digiping, Stratéping, PING Magazine,  PingPocket, Misterping, PING Passion, Pingify, la liste est longue…

Toujours au sujet des procédures en cours, nous relevons également les dossiers avec Pingify, SPIDD V2, Affaire Guériau, Affaire Dubois, Affaire Canor, Site FFTT2017 puis trois autres avec d’anciens salariés.

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Selon Guy LETROT, le président a demandé à un employé du siège (qui a refusé) d’imiter “sa signature” pour l’apposer au bas d’un contrat nous engageant avec la multinationale DISNEY pour plus de 150 000 €.

Si le dossier partagé par Guy LETROT pouvait sembler déjà bien chargé, d’autres documents ont relevé les difficultés de management du président de la fédération tout en pointant du doigt sa gestion catastrophique du siège et du personnel.  L’ex-Vice président chargé des finances détaille :

En 2013, il choisit seul un DTN extérieur à notre discipline (Ironie de l’histoire, quatre ans après il nomme Bernard BOUSIGUE déjà candidat en 2013). Ce choix se justifie par les nombreuses évictions et les nominations qui s’en suivirent. Sa femme Beatrice est ainsi nommée DTN adjoint …On lui octroie ensuite, en catimini, un poste PO mieux rémunéré ! En juin 2017, il gère tout seul la crise née des soucis judiciaires du DTN qu’il avait lui-même choisi …. Il décide d’augmentations de salaires sans aucune concertation. Il décide TOUT SEUL du lieu de la prochaine Coupe du Monde et met tout le monde devant le fait accompli !

Guy LETROT ajoute :

Le président agit avec légèreté ! Le fait est très grave et témoigne de l’inconscience du Président : il demande à un employé du siège (qui a refusé) d’imiter “sa signature” pour l’apposer au bas d’un contrat nous engageant avec la multinationale DISNEY pour plus de 150 000 €. Contrat qui n’avait pas été soumis ni au bureau, ni à notre avocat pour avis et relecture. Ce dernier, consulté après coup, a d’ailleurs émis des réserves et appelé à la prudence sur de nombreux points. Lors du dernier mandat déjà, je m’étais opposé, dans le rôle qui était le mien, à toutes les dépenses qui n’avaient pas été budgétisées, non prioritaires ou engagées sans aucune concertation raconte Guy LETROT.

Christian Palierne, président de la fédération française de tennis de table - Crédit : FFTT - Julien Crosnier

Christian Palierne, président de la fédération française de tennis de table – Crédit : FFTT

Guy LETROT : “Le Président dresse certains salariés contre d’autres”

Des mots forts accompagnés d’un constat alarmant sur la gestion du siège et du personnel. Guy LETROT ajoute :

Depuis sa prise de pouvoir :

  • 8 départs de cadres techniques
  • 5 départs de salariés
  • 4 démissions d’élus (lors du premier mandat), élus que le Président avait lui-même sollicités pour figurer sur sa liste.

Beaucoup plus inquiétant, son comportement envers le personnel : si vous voulez en savoir plus, interrogez la secrétaire générale Françoise et son adjointe qui ont reçu l’ensemble des salariés à la demande de ces derniers ! Le Président dresse certains salariés contre d’autres, accorde une augmentation à un salarié, sans la moindre concertation et justification, accorde des indemnités de départ confortables à un autre quand il refuse toute négociation avec certains … qu’il a pourtant lui-même embauchés ! Bonjour l’ambiance ! Nous avons pourtant un personnel de qualité mais comment être motivé quand le “patron” se comporte de la sorte ajoute Guy LETROT !

Guy LETROT : “Sur le plan national il soutient la liste “LAMOUR” aux élections du CNOSF…liste très largement battue”

Si tous les problèmes semblaient jusqu’à se limiter à la France, l’ex-Vice président chargé des finances apporte également des informations sur la position de la fédération à l’international :

En plein Championnats du Monde à Bercy, le Président prend position contre le Président sortant de l’ITTF, M. SHAHARA. Ce dernier sera largement reconduit dans ses fonctions. Une neutralité, pour un pays accueillant, aurait dû être la règle qu’impose le bon sens ! Heureusement que M. SHAHARA n’est pas rancunier et que notre commissaire général d’alors, Michel GADAL, entretenait de très bonnes relations avec lui. L’ITTF a finalement décidé d’éponger une grosse partie de la dette (300 000 €) générée par l’organisation française. Sans cette aide, nous aurions eu beaucoup de mal à nous relever ! Sur le plan national il soutient la liste “LAMOUR” aux élections du CNOSF…liste très largement battue par le sortant Masséglia ajoute Guy LETROT !

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Christian PALIERNE et Guy LETROT | FFTT

Guy LETROT : “La manière dont le Président m’a traité m’a profondément blessé.”

On en parlait en début d’article. L’affaire “Guy LETROT” resurgit aujourd’hui dans des proportions inattendues. Toujours membre de la fédération, l’ex-vice président chargé des finances, aujourd’hui Vice Président sans titre défini, a souhaité par son dossier transmis aux présidents de ligues et comité, envoyer un signal d’urgence :

En ce qui me concerne, je n’ai certainement pas toujours agi comme il fallait …mais j’ai agi, consacré énormément de temps à mes fonctions, toujours bénévolement …sans attendre en retour une quelconque récompense, une quelconque délégation dans des pays lointains … Comme depuis près de 40 ans, j’ai agi d’une manière, par passion, par amour pour le tennis de table, comme vous tous. Depuis plus de quatre ans, depuis que vous m’avez fait l’honneur de m’élire à la FFTT, j’ai passé toutes les semaines plusieurs jours au siège, pour accomplir la mission que vous m’avez confiée explique Guy LETROT. 

Un discours à peine voilé par la tristesse comme le raconte le passionné : “La manière dont le Président m’a traité m’a profondément blessé. Et je ne souhaite à personne de subir le même sort”.

Le dossier complet :

 – – – – – – – – 

La lettre de Guy LETROT

Cher(e)s collègues et ami(e)s pongistes

Lors de la réunion du conseil fédéral du 6 janvier 2018, le président, dans ses informations, a annoncé qu’il me retirait ma mission de vice président chargé des finances.

Cette annonce brutale, a surpris tout le monde, moi en premier. En effet, le président venait de me remettre la lettre contenant sa décision en entrant dans la salle du conseil. Cette décision a été prise, comme beaucoup d’autres, sans concertation, sans consulter aucun élu de la FFTT.

Pourtant, lors de sa campagne électorale, notre président, riche d’une équipe qu’il avait choisie, prônait l’esprit d’équipe, la concertation, la transparence, la solidarité… Mais quelques années de pouvoir ont transformé le personnage, devenu tantôt manipulateur, tantôt colérique, souvent autoritaire, ne laissant que rarement la place aux échanges, refusant les avis contraires au sien, générant ainsi conflits et divisions au sein de son équipe.

Cinq années se sont écoulées depuis le début de son mandat. Pendant toutes ces années, je n’ai jamais fait entendre ma différence en dehors des instances où je siégeais. De par les responsabilités que j’exerçais, j’ai dû souvent mettre en garde le président face à certains projets inconsidérés ou susceptibles de mettre en danger nos finances. Cela était mon rôle et j’ai toujours eu à cœur de le faire avec honnêteté et conviction, d’autant plus suite au déficit abyssal des championnats du Monde de 2013, que nous avons réussi à combler en partie en 4 ans, grâce à une gestion rigoureuse de nos finances.

D’ailleurs, il y a un an encore, le président m’envoyait ses bons vœux soulignant “mon soutien indéfectible “tout au long du mandat écoulé !

Cette confiance, il y a quelques mois encore, il me la renouvelait. Pourtant, aujourd’hui, il semble que je ne sois plus digne de cette confiance. D’autres ont connu le même désenchantement, se faisant renier après avoir été encensé peu de temps auparavant.

Je sais que chacun comprendra que la patience et la solidarité qui m’ont animé toutes ces années ont atteint leurs limites. La violence des mots du président, m’accusant d’une certaine insincérité des comptes m’oblige à sortir de mon silence.

Je vous livre donc en annexe, à vous les décideurs de notre fédération, présidents de ligue, de départements, des faits, rien que des faits, vous laissant juger par vous-même.

Pour ne pas mettre en difficulté certaines personnes, je n’ai pas toujours pu les nommer ni étayer certains de mes propos mais si votre curiosité vous pousse à en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter ou interrogez l’entourage du Président, certains en savent bien plus que moi !

Je profite de ce courrier pour remercier sincèrement toutes celles et tous ceux qui m’ont adressé des mots de soutien. Outre le réconfort qu’ils produisent, face à autant de violence, cela permet aussi de compter ses amis.

Je continuerai, n’en déplaise à Monsieur le président, à servir le tennis de table, bénévolement, comme je l’ai toujours fait depuis plus de 40 ans.

Cordialement
Guy Letrot

Réagir un commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des

Le deal du moment :

25% de remise
Bois Butterfly ZHANG Jike Super ZL Carbon [-25%]
La sensation de jeu ultime Avec le Super ZL Carbon, Butterfly a réussi une percée définitive dans le domaine de la technologie des fibres.
Voir le deal