C’CHARTRES : Un vrai tournant

Le club d’Eure-et-Loir champion de France de Pro A en 2017 amorce une nouvelle ère et a déjà bouclé son recrutement pour la saison 2019/2020.

C’Chartres joue la Carte Jeune

Tout comme son coéquipier Romain Lorentz resté deux années et pressenti lui du côté du 4S Tours actuellement en Pro B.

Résultat de ce turn-over : aucun des quatre pongistes sacrés Champion de France en 2017 ne sera présent au Complexe Rosskopf pour le début de la nouvelle saison.

Un renouvellement voulu ou forcé ? Toujours est-il que du côté du club, les dirigeants et en tête le Président Loïc BRÉHU ont profité de cette situation pour rajeunir l’équipe élite comme il l’a révélé dans les colonnes de lechorepublicain.

Irvin BERTRAND | DONIC

Irvin BERTRAND préssenti À C-CHARTRES | DONIC

La filière allemande

Ne vous y fiez pas. Ils ne sont pas allemands mais évoluent tous les trois cette saison en Bundesliga.

Florent LAMBIET. Il est belge. Il a 23 ans. Licencié depuis deux ans au Werder de Brême, il est actuellement classé 88ème au ranking mondial.

Le hongrois Bence MAJOROS 21 ans arrive du club de Bavière le TSV Bad Königshofen. Son principal fait d’arme a été de remporter la médaille d’argent en double en U21 en 2018.

Et puis et surtout le retour sur le territoire national d’un des espoirs du tennis de table hexagonal Irvin BERTRAND. A seulement 19 ans et après avoir joué en Deuxième division teutonne à Mayence, il arrive fort d’une expérience internationale fournie malgré son jeune âge dont notamment du bronze ramené lors des derniers Championnats du Monde Juniors en Australie au mois de Décembre dernier en double accompagné par Léo DE NODREST. 

Déjà présents au C’Chartres, Les deux jeunes Vincent PICARD et Antoine DOYEN tous deux 17 ans feront partis de l’aventure sous l’égide du brésilien Vitor ISHY seul rescapé du groupe chartrais 2018/2019.

Pour sa dixième présence dans l’élite nationale, le C’Chartres aura pour objectif de se maintenir dans un championnat de Pro A où le niveau des différentes équipes, année après année, s’égalise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.