7 pongistes décryptent la finale Simple Messieurs des Jeux Olympiques

14 août 2016
5479 Views
1 Comments

Ma Long a décroché à RIO le seul titre qui manquait à son immense palmarès. L’Or Olympique en simple ! Auteur du match parfait en finale face à son partenaire de sélection Zhang Jike, le n°1 mondial a livré l’une de ses plus belles partitions. Toutefois, des interrogations légitimes sont venus mettre en cause la performance du champion chinois. Sa victoire a paru presque trop facile face à un adversaire complètement dépassé et totalement absent du moins pendant les 3 derniers sets de la rencontre. Nous avons interrogé 7 pongistes de tous niveaux pour connaître leurs impressions sur la finale du tableau Simple. Comment l’ont-ils vécu ? Quels ont été les clés de la rencontre ? Comment ont-ils perçus l’attitude suspecte de Zhang Jike ? Est-ce qu’il y aurait pu avoir un arrangement entre chinois ? Comment analyses-t-ils le tableau simple Messieurs ? Nous vous proposons de découvrir leurs réactions ci-dessus. 

Jerrers Psclz – Classé 15 – (Lyon 6)

https://dai.ly/x4ofo1s

On peut se féliciter de la belle victoire de Ma Long qui n’a pas eu à forcer pour y parvenir. En effet, jusqu’en finale il n’a perdu que très peu de points et a toujours été très nettement supérieur à tous ses adversaires,  en prise européenne, Backside des deux côtés un jeu surpuissant et rapide. Ma Long a seulement été accroché par le coréen Jeoung qui lui a pris 2 sets. Zhang Jike champion en titre avec les mêmes caractéristiques,  il est très difficile de trouver un point faible à ces deux joueurs, même au niveau matériel (Hurricane 3 en CD et Tenergy en RV,  les spécialistes auront remarqué que ces deux joueurs tournent leur raquette pour prendre le Tenergy plus rapide sur les balles hautes). Ma Long utilisant un bois stiga “sur mesure” et Zhang Jike son viscaria spécial de Butterfly. Ce qui est surprenant,  c’est l’attitude de Zhang Jike durant ces jeux qui a semblé littéralement “faire la gueule” et on peut bien voir les quelques prises de bec avec le charismatique Liu Guoliang (qui a coaché les 2 chinois sauf en finale qui s’est déroulée sans). Les sets perdus par ZJK (Zhang Jike) ont été une succession de fautes comme pour montrer son mécontentement,  avec l’apothéose en finale ou il ne s’est pas battu du tout. De là à dire qu’il a filé le match car c’était décidé d’avance…. Cette finale ressemblait donc à un match d’entraînement avec quelques beaux échanges mais sans aucun suspens ni émotion.

Ma Long | ITTF

Ma Long | ITTF

Sur l’ensemble de la compétition,  la déception est grande pour les français qui ne semblent pas s’être battus ni avoir été motivés par l’enjeu. D’autres joueurs se sont arrachés,  que dire de l’impérial Samsonov qui n’a pu accrocher la médaille de bronze mais superbe parcours, son jeu en contre et toucher magnifique. Mizutani (Jun) fait un superbe parcours et prend la seule médaille de bronze japonaise en Ping depuis qu’il est aux JO je crois. Aruna (Quadri) a été super combatif et développé un jeu athlétique spectaculaire. Calderano (Hugo) le jeune brésilien qui joue dans le club de Gauzy (Simon) fait un super parcours, pour moi le plus prometteur. Il a été porté par le public brésilien parsemé dans les tribunes et très peu sportif sifflant systématiquement ses adversaires ! Le tableau messieurs a donc été un peu ennuyeux  à part Quadri (Aruna) qui passe Boll (Timo) et Samsonov (Vladimir), on n’a pas vu grand chose ! C’est le fighting spirit de l’anglais Drinkhall (Paul) que l’on aurait aimé voir chez nos français. Je n’ai pas aimé l’attitude de Gauzy qui semble attendre 2020 et ne s’est pas forgé une expérience. Et puis côté Français, on n’a pas gagné de nouveaux licenciés avec ce qu’on a montré ! Lebesson (Emmanuel) a joué avec un seul coup et toujours sur le revers de son adversaire, incompréhensible ! Côte matériel, on peut compter les joueurs qui ne jouent pas avec un Tenergy ! (les chinois en coup droit et quelques joueurs) Avec la balle plastique, le jeu n’est pas plus spectaculaire qu’aux JO précédent. Je trouve qu’il y a encore moins de variations dans le jeu et le service perd de l’importance. Samsonov faisait des petits services mous du revers derrière le filet !! Le tableau féminin m’a consterné ! (naturalisées, défense sur défense avec accélération, aucun suspens et trop de différence de niveau). Ah si, les commentaires de Pfeiffer (Laura) à la rescousse de France Télévision c’était top !

Le podium du tableau Simple Messieurs aux Jeux Olympiques de RIO | ITTF

Le podium du tableau Simple Messieurs aux Jeux Olympiques de RIO | ITTF

Jéremie Bespea – Classé 11 (Raquette Marmandaise)

La finale pas terrible terrible beaucoup de fautes directes notamment dans le petit jeu. Zhang Jike a fait énormément d’erreurs en revers… Les clés de la rencontre ont été l’envie plus présente chez Ma Long. Zhang Jike perd le premier set et après il prend la grêle parce qu’il est comme ça. Il se prend pour le meilleur et quand il a une opposition féroce en face c’est plus difficile à gérer… Il a bien gagné quelques points en première intention mais trop de déchets… Quand l’échange était lancé il était souvent perdant. Quand on connaît Zhang Jike on peut effectivement trouver la prestation douteuse mais quand on connaît bien le personnage il n’y a rien d’étonnant… Il voulait doubler trop de pression trop d’opposition donc il a lâché

Un arrangement entre chinois est toujours possible. Et c’est un fantasme. De là à savoir si ça a été le cas cette fois ci on pourrait le penser. Ma Long est numéro 1. La Chine aime bien que les premiers gagne. Zhang Jike est tellement particulier qu’il aurait pu désobéir pour doubler les JO. Concernant le tableau du simple homme, il y a eu de belles surprises. On a eu droit à des surprises parce qu’il n’y avait que deux chinois. Vladi (Vladimir Samsonov) en demi c’était super pour ce grand bonhomme. Niveau français, n’en parlons pas nous n’avons pas été à la hauteur. Manque de mental. On n’est pas des tueurs. Ca n’est pas propre au ping. On a un manque de grinta chez nous. En même temps, en voyant les “mollusques” qui nous servent de coachs c’est normal. En foot il y a Conte, Mourinho, Simeone, nous on a Patrick Chila…

Liu Guoliang coach Zhang Jike | ITTF

Liu Guoliang coach Zhang Jike | ITTF

Nicolas Chevalier – Classé 6 (Vernantes Reveil)

J’ai trouvé cette finale assez ”molle”, les deux joueurs ont joué leur match, je trouve que Zhang Jike était a fond mais Ma Long reste clairement au dessus. Le mental de Ma Long a été une très grosse clé de sa victoire face a Zhang Jike. Oui, très légèrement, malgré que Ma Long soit le ”king” du ping, j’aurais pensé a une finale bien plus accrochée que cela. Je ne pense pas, enfin on ne peut pas vraiment savoir la vérité, après chacun son opinion sur ce sujet. J’ai trouvé que le tableau simple messieurs était très bien partagé. On a eu de très beaux matchs a l’affiche mais ce qui m’a autrement dit ” choqué ” c’est la défaite de Dimitrij Ovtcharov sur Samsonov.

Cristian Gabilondo – Classé 18 (TTF Angoulême)

D’un niveau incroyable, Ma long a été au dessus dans tous les domaines. Le premier set à dû jouer sur la suite du match. Le premier set, l’état de forme de Ma Long et sa confiance au fur et à mesure … inversement pour Zhang Jike. Quand on analyse les rencontres entre les deux joueurs, ce résultat n’est pas si surprenant. Le 4-0 peut paraitre sévère mais un est entré dans le match et pas l’autre. Certainement pas dans une finale des JO 100% chinoise et assuré de prendre les deux médailles possibles. Possible lors des Opens. Encore une supériorité des chinois sur le reste du monde qui n’aide pas à la croissance de notre sport. C’est frustrant et ça devient ennuyeux que ce soit toujours les mêmes qui gagne…

Zhang Jike dans les bras de son coach Liu Guoliang | ITTF

Zhang Jike dans les bras de son coach Liu Guoliang | ITTF

Baptiste Cif – Classé 11 (Antibes Juan Les Pins)

J’ai trouvé la finale impressionnante, notamment Ma Long qui a été excellent. En revanche, Zhang Jike n’a pas été à la hauteur et ne s’est pas donné les moyens pour réussir… Les clés de la rencontre ont été le mental, de s’encourager souvent sans hésiter et dire “tcho” quand on gagne un point (ce que Ma Long a toujours fait contrairement a Zhang Jike qui n’a rien dit et rien montré durant la rencontre). La 2ème clé était celui qui prenait l’initiative en premier. Ma long démarrait toujours avant et ça a payé. Zhang Jike était souvent en contre initiative voire en balle haute et il subissait tout… Je trouve suspect la performance de Zhang Jike. Je n’ai jamais vu un joueur du TOP 5 mondial en train de “balancer” quasiment un match de cette manière. Ma Long n’a jamais remporté les JO et vu qu’il est le n1 mondial, je pense fortement qu’il y a eu un arrangement entre chinois… Il manquait les Jeux Olympiques à son palmarès (à Ma Long) alors que Zhang Jike était le tenant du titre. Il l’avait déjà remporté… Les Chinois sont au dessus de n’importe quel européen… C’était su d’avance une finale entre chinois… On a pu voir la bonne performance de Vladimir Samsonov contre Ovtcharov. Les français sans commentaire.

Ma Long | ITTF

Ma Long | ITTF

Anthony Le Masson – Classé 8 (US Plouaysienne)

Deux grands joueurs qui se connaissent bien avec un jeu très off stéréotypé chinois. un peu monotone. Beaucoup d’erreurs de Zhang Jike et bon ratio réussite de Ma Long sur la tenue de balle. Pas suspect, mais un manque de niac en rapport à ses précédents matchs. Je ne pense pas, sinon Wang Hao aurait gagné au moins une fois, le titre olympique….. On a eu le droit a de jolies rencontres ! de belles surprise (Aruna, Calderano, JEOUNG Youngsik, Samsonov) de grosses déception (Simon Gauzy, Dimitrij Ovtcharov, Chuang Chih Yuan) et de la nostalgie…. Timo Boll. Ma Long arrive enfin à gérer son stress, et ça paie.

Ali Kanaté – N°703 – (Noisy-Le-Grand)

Il s’est fait malmener Zhang Jike. Je m’attendais une bonne performance de Zhang Jike et surtout un beau spectacle mais ça n’a pas été le cas. Selon moi,  j’ai trouvé le match pas intéressant mais c’était tout de même une finale olympique. L’arrangement entre chinois je ne pense pas. Ils veulent tous gagner en Chine. Je pense tout simplement que Zhang Jike avait peur et se lâchait pas. En plus il paraît qu’il était blessé. 

Réagir un commentaire

1 Commentaire sur "7 pongistes décryptent la finale Simple Messieurs des Jeux Olympiques"

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Wikiping
Invité
Wikiping
Offline

Je suis assez d’accord avec ce qui est dit concernant les performances française et la d’imagination chinoise. Je ne suis pas contre pas d’accord sur l’hypothétique arrangement chinois.

Je pense que Zhang Jike a été dépassé par le niveau de jeu de son compère Ma Long. Il a tenu la dragée très haute à son adversaire et à produit des échanges très exigeants. On a certes pas vu un ZJK combattif mais le pouvait-il ?

Par ailleurs, je trouve ça génial que vous laissiez la parole aux pongistes pour récupérer leurs impressions.

Le deal du moment :

5% de remise
Chaussures MIZUNO WAVE DRIVE A3 [-5%]
Chaussure de tennis de table haut de gamme. Une semelle moulée anatomique amovible pour plus de confort et de souplesse.
Voir le deal