Les TOPS et les FLOPS des championnats d’Europe par équipes 2017

18 septembre 2017
5386 Views

Les championnats d’Europe de Tennis de Table par équipes 2017 se sont clôturés hier au Luxembourg à l’aréna « National Sports & Culture Center Coque.

Le palmarès final établi, l’heure est désormais de dresser le bilan de la compétition et notamment de la performance de l’équipe de France qui a décroché la médaille de bronze. Découvrez nos TOPS et nos FLOPS de l’édition 2017 des championnats d’Europe par équipes :

Quentin ROBINOT, le joker sauveur

Quentin ROBINOT | ITTF

Quentin ROBINOT | ITTF

Quatrième dans la hiérarchie derrière Tristan FLORE, Emmanuel LEBESSON et Simon GAUZY, Quentin ROBINOT a répondu présent quand le coach Patrick CHILA a fait appel à lui et de quelle manière ! Il est le seul tricolore a être invaincu sur la compétition en décrochant 3 victoires de haute voltige. La première contre le l’Ukrainien Kou LEI (n°37), la seconde face au grec Konstantinos PAPAGEORGIOU (n°138) et pour clôturer contre le Portugais Joao MONTEIRO (n°48). Mais plus que des statistiques flatteuses (deux perfs’ d’envergure), il a su remplacer Tristan FLORE au pied levé tout en rendant la confiance donnée par son coach Patrick CHILA. Le pongiste de 24 ans a même fait plus. Il a sauvé l’équipe de France d’une déroute certaine et ce par deux fois. Lancé dans le grand bain face à l’Ukraine lors du 3ème match de poule et alors que la France était mené 2-1, il a remis son équipe dans le droit chemin en s’offrant le scalp de Kou LEI (n°37). Une victoire capitale qui permis à Emmanuel LEBESSON d’enchaîner. Déjà qualifié pour les 1/4 de finale, la victoire de Quentin ROBINOT résonne aujourd’hui encore plus fort. La France aurait terminé deuxième de sa poule et aurait dû affronter l’Allemagne au tour suivant. L’Allemagne futur champion de l’épreuve..

Quentin ROBINOT| ITTF

Quentin ROBINOT| ITTF

Comme un clin d’oeil au destin solide en 1/4 de finale et assuré au minima de la médaille de bronze, Patrick CHILA aligna de nouveau le trio gagnant en 1/2 finale face au Portugal. Rapidement mené 2/0 suite aux défaites de Simon GAUZY et Emmanuel LEBESSON, Quentin ROBINOT a de nouveau enfilé le costume du sauveur en réalisant une prestation de haut niveau. Dos au mur, il s’est imposé face au Portugais Joao MONTEIRO (n°48) insufflant un second souffle au clan tricolore. Quentin ROBINOT ne s’attendait pas à réaliser de tels championnats d’Europe. A vrai dire, il avait de chance de jouer un match. Quatrième dans la hiérarchie, il a pourtant joué trois rencontres en autant de victoires. Ses prestations ont été convaincantes tout comme le niveau de jeu affiché bien meilleur qu’une 85ème position mondiale. Quentin ROBINOT a pris une nouvelle dimension lors de l’épreuve et pourrait bien postuler dans l’avenir à une meilleure quatrième place dans la hiérarchie. En attendant, il peut savourer, c’est la sensation française des championnats d’Europe par équipes. 

Quentin ROBINOT : 3 victoires / 0 défaite

  • FRA – UKR : Quentin Robinot (85) – Kou Lei (37) : 3/1
  • FRA – GRE : Quentin Robinot (85) – Konstantinos Papageorgiou (138) : 3/0
  • FRA – POR : Quentin Robinot (85) – Joao Monteiro (48) : 3/2

L’Allemagne de Timo BOLL

Les allemands sacrés champions d'Europe par équipes | ITTF

Les allemands sacrés champions d’Europe par équipes | ITTF

Célébration pour le trident Ovtcharov / Boll / Franziska qui retrouve le toit de l’Europe après avoir échoué deux fois en finale en 2014 et 2015. Ils se permettent même le luxe de prendre leur revanche sur les portugais qui les avaient vaincu trois ans plus tôt. Ils ont réalisé un parcours presque parfait en ne laissant que deux points en cinq rencontres. Un parcours presque parfait qui résonne comme parfait pour Timo BOLL qui a été intraitable. La légende Allemande aujourd’hui âgée de 36 ans est invaincue sur la compétition. Il n’a perdu que deux sets lors de son dernier match face à Marcos FREITAS contre qui il a sauvé trois balles de matchs. Une victoire qui a insufflé la dynamique allemande pour les emmener vers le titre. 

Les Roumaines 12 ans après

Les roumaines sacrées championnes d'Europe | ITTF

Les roumaines sacrées championnes d’Europe | ITTF

Les roumaines ont réalisé un authentique exploit en s’imposant face aux Allemandes favoris déclarées. Les coéquipières de Bernadette SZOCS ont pris leur revanche contre ces mêmes allemandes qui les avaient terrassé en finale deux ans plus tôt. Au delà de cette statistique, l’exploit est encore plus grand. En effet, cela faisait 12 ans que les roumaines ne s’étaient pas imposées dans l’épreuve. Une titre qui par la même occasion prive les allemandes d’un quatrième sacre consécutif. D’un point de vue géopongiste, la performance est à souligner. Toutes les joueuses proviennent de la structure de formation nationale. La filière roumaine est également une des seules à évoluer avec des joueuses non-naturalisées. Une pratique pourtant très répandue dans le tennis de table féminin.

Tristan FLORE, de l’ombre à la lumière

Tristan Flore | ITTF

Tristan Flore | ITTF

Aligné en troisième position dans la hiérarchie, Tristan FLORE aura traversé toutes les émotions pendant ces championnats d’Europe. Après une entrée remarquée lors de son premier match, il a ensuite connu un passage a vide en s’inclinant deux fois. Il s’est fait surprendre par le roumain Ovidiu Ionescu (n°64) puis le modeste ukrainien Yevhen Pryschepa classé au 222ème rang mondial quand le français pointait au 44ème. Le meilleur classement atteint jusque là dans sa jeune carrière.

Deux contre-performances qui auront des conséquences immédiates, le coach Patrick CHILA lui préférant Quentin ROBINOT. Replongé au coeur du jeu en 1/2 finale face à son compère de club Marcos FREITAS, le champion de France 2013 a été éblouissant mettant en lumière le choix stratégique de son coach. Une victoire synonyme de renaissance pour le pongiste de 22 ans mais aussi d’espoir pour tout le clan français qui pouvait placer tous ses espoirs en Emmanuel LEBESSON. Tristan FLORE a prouvé une fois de plus qu’il fallait compter sur lui dans les années à venir. En progression dans le jeu, il a aussi démontré qu’il savait être présent dans les moments importants.

Tristan FLORE : 2 Victoires / 2 défaites

  • FRA – POL : Tristan Flore (44) – Robert Floras (165) : 3/1
  • FRA – ROU : Tristan Flore (44) – Ovidiu Ionescu (64) : 2/3
  • FRA – UKR : Tristan Flore (44) – Yevhen Pryschepa (222) : 2/3
  • FRA – GRE : Tristan Flore (44) – Marcos Freitas (17) : 3/0

NI TOP, NI FLOP

Emmanuel LEBESSON, mi figue, mi-raisin

Emmanuel LEBESSON | ITTF

Emmanuel LEBESSON | ITTF

La performance de Emmanuel LEBESSON n’est ni un TOP ni un FLOP mais doit osciller quelque part entre les eux. Le tout récent n°20 mondial a alterné le très bon et le moins bon à l’image de ses défaites contre le polonais Wang ZENG YI (63) et l’ukrainien Kou LEI (n°37). Il a aussi démontré une certaine force de caractère lui permettant d’inverser des situations mal engagées. Si il n’a pas à rougir de ses défaites en 1/2 finale où il a subi deux défaites, il est monté en puissance tout au long de la compétition. Le niveau de jeu était présent et le n°2 français est passé tout près de l’exploit en ne s’inclinant qu’au 5ème set du match décisif pour la qualification. Il est tombé face à un joueur libéré (Tiago APOLONIA) qui a pratiqué un Tennis de Table de haut niveau. Est-ce qu’Emmanuel LEBESSON a raté ses championnats d’Europe ? On ne peut le résumer ainsi même si le bilan reste mitigé. « Lebesse » a été le joueur le plus utilisé par Patrick CHILA. (8 matchs – 4 victoires / 4 défaites,). On attendait forcément plus du champion d’Europe en titre qui vient d’ailleurs d’atteindre le meilleur classement de sa carrière au 20ème mondial.

Emmanuel LEBESSON : 4 victoires / 4 défaites

  • FRA – POL : Emmanuel Lebesson (20) – Wang Zeng Yi (63) : 1/3
  • FRA – POL : Emmanuel Lebesson (20) – Jakub Dyjas (59) : 3/2
  • FRA – ROU : Emmanuel Lebesson (20) – Adrian Crisan (84) : 3/0
  • FRA – UKR : Emmanuel Lebesson (20) – Kou Lei (37) : 1/3
  • FRA – UKR : Emmanuel Lebesson (20) – Viktor Efimov (128) : 3/1
  • FRA – GRE : Emmanuel Lebesson (20) – Panagiotis Gionis (27) : 3/0
  • FRA – POR : Emmanuel Lebesson (20) – Marcos Freitas (17) : 1/3
  • FRA – POR : Emmanuel Lebesson (20) – Tiago Apolonia (39) : 2/3

Le FLOP :

Simon GAUZY, pas encore le leader annoncé

Simon GAUZY| ITTF

Simon GAUZY| ITTF

Il est n°1 français et a intégré le TOP 20 mondial sans en sortir depuis 18 mois. Promis au plus beau des avenirs depuis sa tendre enfance, il a gravi les échelons un a un jusqu’à devenir le pilier de l’équipe de France seniors. Désigné leader naturel de l’équipe, Simon GAUZY aura connu des championnats d’Europe en deux phases.

La première en réalisant un parcours sans faute pendant 5 rencontres, se permettant même le luxe de ne concéder aucun set. Si la performance est à souligner, elle ne parait pas si incroyable que cela en regardant en détail. Aujourd’hui n°16 mondial, Simon GAUZY a affronté des adversaires de qualité bien inférieure. (Jakub DYJAS n°59, Hunor SZOCS n°67, Ovidiu IONESCU n°64, Viktor EFIMOV n°128, Ioannis SGOROPOULOS n°264). Loin d’enlever le mérite de ces victoires, elles restent qualifiées de « logiques » pour le calibre d’un tel joueur.

La deuxième phase aura été beaucoup plus courte s’arrêtant à une seule rencontre. Terrassé 3/0 en 1/2 finale face à Tiago APOLONIA (n°39), Simon GAUZY n’a jamais trouvé la faille répétant les signes de découragement là où ses coéquipiers ont fait preuve de plus de hargne et de combativité.

Simon Gauzy | ETTU 2017

Simon Gauzy | ETTU 2017

Sa sèche défaite vient confirmer que le n°1 français et n°16 mondial doit encore passer un cap. Si le niveau de jeu était bien présent, l’aspect psychologique demande encore à être amélioré. Quel que soit les sports, les leaders répondent toujours présents dans les moments importants à l’image d’un Zinédine ZIDANE au football ou un Tony PARKER au basket. Là où les spectateurs et les coéquipiers de Simon GAUZY attendaient un leader fort impulsant la dynamique pour son équipe, ils ont trouvé un joueur dépassé par l’évènement refusant d’endosser le costume de n°1.

En analysant les précédents résultats, on se rend compte que ce rôle de leader désigné n’a en réalité jamais vraiment pesé au niveau des résultats et encore plus, dans les moments importants. Des scénarios quasi identique de ceux des championnats d’Europe au Luxembourg se sont déjà produits avec un n°1 français fébrile dans les instants décisifs. On se souvient notamment de sa défaite en 1/4 de finale championnats du monde par équipes face à Liam PITCHFORD, d’une autre en finale face à Marcos FREITAS aux Jeux Européen de Baku puis celle aux Jeux Olympiques de RIO face à Samuel WALKER où il a manqué trois balles de matchs, les exemples sont nombreux. 

Simon Gauzy | ETTU 2017

Simon Gauzy | ETTU 2017

Aujourd’hui âgé de 22 ans (il en aura 23 le 25 octobre prochain), Simon GAUZY fait désormais partie d’une caste de joueurs où l’exigence des performances est poussée à son paroxysme. Celle-ci doit se traduire à travers des résultats probants. L’attente collective est également plus forte. Il a démontré (certe par des circonstances avantageuses) qu’il était capable d’accéder à des finales de grands championnats individuels. Il lui reste désormais à reproduire ces mêmes performances par équipes. Pour le moment, l’équipe de France attend son leader incontesté et incontestable. Simon GAUZY possède toutes les qualités pour devenir celui-ci à moins qu’entre temps, la concurrence viennent le bousculer à la tête du trône du PING Français.

Simon GAUZY : 5 victoires / 1 défaite

  • FRA – POL : Simon Gauzy (16) – Jakub Dyjas (59) : 3/0
  • FRA – ROU : Simon Gauzy (16) – Hunor Szocs (67) : 3/0
  • FRA – ROU : Simon Gauzy (16) – Ovidiu Ionescu (64) : 3/0
  • FRA – UKR : Simon Gauzy (16) – Viktor Efimov (128) : 3/0
  • FRA – GRE : Simon Gauzy (16) – Ioannis Sgoropoulos (264) : 3/0
  • FRA – POR : Simon Gauzy (16) – Tiago Apolonia (39) : 0/3

Le deal du moment :

Remise de 30%
Revêtement GEWO HYPE XT PRO 40.0 [-30%]
Le GEWO Hype XT Pro 40.0 est le choix parfait pour les joueurs recherchant un caoutchouc puissant et tendre avec une surface collante et une élasticité suffisante pour attaquer.
Voir le deal
29 Partages
Partagez29
Tweetez