La FFTT envisage une augmentation du prix de la licence comprise entre 5€ et 8,20€

24 novembre 2017
3561 Views

On en parlait hier dans nos colonnes, la fédération française de tennis de table a dévoilé dans un procès-verbal, le contenu de la réunion du conseil fédéral des 7 et 8 octobre dernier. Parmi les nombreuses annonces, le budget prévisionnel 2018 présenté par Guy LETROT, vice-président chargé des finances, a soulevé les interrogations avec un déficit annoncé de 752 810€. Si cette annonce pourrait avoir des conséquences certaines sur les finances de la fédération, une autre toujours publiée dans le procès verbal, pourrait toucher directement les pongistes. L’instance fédérale envisagerait une augmentation de licence comprise entre 5€ et 8,20€. Explications :

Pourquoi la FFTT envisage une augmentation de la licence ?

La licence FFTT

la licence FFTT

Si on pouvait naturellement imaginer un lien direct entre le déficit du budget prévisionnel 2018 et une potentielle augmentation du prix de la licence, il n’en est rien, du moins le procès-verbal ne le présente pas ainsi. 

La potentielle augmentation du prix de la licence servirait à financer la nouvelle version de SPID. Déjà dans les cartons de la FFTT mais repoussée, le début des travaux débutera officiellement en janvier 2018. Le coût de la V2 de SPID oscillerait entre 750 000€ TTC et 900 000€ TTC. A noter que la première version avait coûté près de 1 million d’euros amortis sur 10 années. SPID2 devrait également être amorti sur la même période.

C’est quoi SPID et SPID2

SPID correspond au système d’information de la FFTT. SPID2 à sa refonte intégrale. C’est un projet d’importance au sein de l’instance fédérale, nous a confié, Eric CAUGANT, Responsable Informatique de l’instance fédérale.

3 formules allant de 5€ à 8,20€ d’augmentation

Afin d’amortir le coût important de SPID 2, la fédération envisage trois formules avec au minima une augmentation de 5€ du prix de la licence qui pourrait atteindre 8,20€.

  • FORMULE 1 : coût global par licencié : 5 € sur toutes les licences ou 8,20 € uniquement sur les licences traditionnelles
  • FORMULE 2 : Répartition de l’augmentation de la licence : 5 € sur 1 an ; 1 € sur 5 ans ou 0,50 € sur 10 ans ;
  • FORMULE 3 : Financement uniquement par la FFTT ou participation des ligues et des comités (fonds propres ou subvention ?)
La licence dématérialisée

La licence FFTT

Une potentielle augmentation rentable pour la fédération, moins pour les licenciés

Au 3 juillet 2017, la fédération française de tennis affiche au compteur 205457 adhérents dont 111643 licences traditionnelles, 67630 promotionnelles et 26184 évènementielles.

Sur la base ce calcul et en excluant les licences événementielles qui ne génèrent pas de revenus, la fédération comptabiliserait alors 179 273 adhérents. Cela donnerait :

  • FORMULE 1 : 
    Coût global par licencié : 5 € = 896 365€
    Coût uniquement sur les licences traditionnelles : 8,20 € = 915 472,60€
  • FORMULE 2 :
    Répartition de l’augmentation de la licence : 5 € sur 1 an ; 1 € sur 5 ans ou 0,50 € sur 10 ans = 896 365€
[PROAB] L'interdiction de la double licence mise en application dès la saison 2017-2018 !

La licence FFTT

L’analyse révèle un financement intégral de SPID2 avec dans le cas d’une augmentation potentielle à 8,20€ avec en bonus un solde créditeur de plus de 15000€ (15 472,60€) exactement. La différence entre les deux formules résident dans leur capacité d’amortissement. La première étant plus contraignantes pour les licenciés avec une augmentation soudaine du prix de la licence. La fédération verrait alors ses revenus considérablement augmentés et pourrait amortir la manne financière récupérées sur plusieurs années.

La seconde formule est plus souple pour les licenciés avec une augmentation du prix de la licence graduée dans le temps donc moins contraignante sur le court terme. La fédération bénéficierait quant à elle d’un plan d’amortissement progressif lui assurant des revenus réguliers et linéaires.

La licence FFTT

La licence FFTT

Quel avenir pour le prix de la licence ?

On l’annonçait en début d’article, le procès verbal du 7 octobre révèle que la potentielle augmentation du prix de la licence ne possède aucun lien direct avec le déficit du budget prévisionnel 2018. Toutefois, des questions restent en suspens ? Est-ce que le financement de SPID2 doit être intégralement assumé par les licenciés ? Comment la FFTT pourrait financer SPID2 sur ses fonds propres quand le budget prévisionnel 2018 s’affiche déficitaire de 752 810€ ? Est-ce que les ligues et autres comités pourraient financer l’outil ? Dans cas précis, en auraient-ils les moyens ?

Enfin, la fédération annonce une augmentation unique servant à amortir le coût de SPID2. Mais est-ce que cette augmentation soudaine gèlera toute inflation du prix de licence pour les 10 années à venir ? Si l’augmentation est appliquée, est-ce que la fera machine arrière l’année suivante ? Les archives de l’instance fédérale ne mentionnent aucun cas de réduction du coût de licence, d’autant plus en période de crise budgétaire.. Est-ce que cette interrogation pourrait devenir réalité ?

Le procès verbal (pas encore dévoilé) de la réunion du conseil fédéral du 11 novembre dernier devrait fournir des informations. L’assemblée générale du 9 décembre apportera des réponses définitives. En attendant, le budget prévisionnel 2018 réserve encore bien des surprises…

DONIC Homepage Fixed Second – 1250 x 583
DONIC Homepage Fixed – 1250 x 583

Le deal du moment :

50% de remise
Polo TIBHAR SCALA Bleu [-50%]
Polo de très bonne facture. Microfibre douce et à séchage rapide
Voir le deal
184 Partages
Partagez184
Tweetez