Interview : Christophe Legoût se confie sur le mondial

13 mai 2013
51 Vues

Christophe Legoût s’est longuement confié au JDD (Journal du Dimanche) sur les championnats du monde de tennis de table qui se déroulent du 13 au 20 mai au palais Omnisports de Paris Bercy.

Il fait le point sur point sur l’état du ping français et dresse un premier bilan sur sa carrière.
Extraits recueilli par Mickaël Caron du JDD

Christophe Legoût veux bien faire à Bercy !

MC : Comment attirer le grand public à Bercy quand un simple 8e de finale d’un Français serait considéré comme un exploit?
CL : Les gens qui viennent voir du « ping » la première fois y reviennent parce qu’ils hallucinent sur l’ambiance et la beauté de ce sport. A côté de ça, il faut accepter de voir surtout des Chinois, des Japonais voire des Allemands. Pour soutenir les Français, il faut se déplacer au début de la compétition (rires). Vendre l’évènement au grand public sur les résultats des Français serait une erreur. Le meilleur, Adrien Mattenet (25 ans), est le 30e joueur mondial. Un huitième, comme il l’a déjà fait une fois, serait effectivement un exploit. Aujourd’hui, l’équipe de France est moins vendeuse qu’il y a dix ans.

MC : Le seul champion du monde français, Jean-Philippe Gatien, a été titré il y a vingt ans. Y a-t-il une nostalgie de l’époque des « Mousquetaires », l’équipe que vous formiez avec Patrick Chila et Damien Eloi?
CL : Je ne crois pas. Plus maintenant. Le public attend simplement une nouvelle équipe performante et il faut laisser le temps aux jeunes. Simon Gauzy est déjà champion de France à 18 ans. Les joueurs de sa génération seront très forts, c’est sûr. Maintenant, est-ce qu’ils seront quatre dans le Top 20 mondial comme nous l’avons été? Dans le Top 30 ou 50? On verra. En attendant, je comprends que c’est un discours difficile à entendre.

MC : Parmi les jeunes, quel est le plus prometteur?
CL : Pour moi c’est Simon qui sait faire le plus de trucs. Il n’est pas le plus régulier dans ses résultats mais sûrement celui qui peut aller le plus haut. Au dernier Championnat de France, il a montré un sacré niveau de jeu. Il a tout d’un champion, surtout qu’il a la chance d’être proche de « Philou » (Jean-Philippe Gatien). Il met toutes ses chances de son côté.

MC : Quel souvenir as-tu des Championnats du monde à Bercy en 2003?
CL : J’avais perdu au deuxième tour mais je n’ai pas oublié l’ambiance incroyable pendant la finale parce qu’il est devenu rare qu’un joueur européen atteigne ce niveau. En plus, l’Autrichien Werner Schlager est devenu champion du monde dans une salle archi-comble et fervente au-delà de tout ce que l’on aurait pu imaginer. Pour nous, il est rare de jouer devant plus de 10.000 spectateurs. Cela ne m’est arrivé qu’une fois, en Chine en 2005. Voir Bercy en fusion pour du ping, je ne suis pas prêt de l’oublier

MC : Y aura-t-il un Européen pour titiller les invincibles Chinois?
CL : L’Allemand Timo Boll a été numéro 1 mondial mais il n’a jamais bien joué à Paris. Sur le niveau de jeu, on peut le considérer comme le trouble-fête principal sauf qu’il est désormais entré dans un confort de vie pas forcément compatible avec un podium mondial. Alors je mettrais plutôt une pièce sur l’autre Allemand, Dimitri Ovtcharov (7e joueur mondial). Lui, c’est un vrai gagneur.

MC : Et pour toi, comment se présente ce Mondial?
CL : J’ai eu ma sélection vraiment tard. Ce n’est pas plus mal car c’est plus dur de supporter une longue préparation à 40 ans. Le tirage au sort aura une sacrée importance. En tant que tête de série numéro 67, je peux affronter dès le premier tour n’importe lequel des soixante-quatre meilleurs et donc tomber d’entrée sur un cador. Ça sera déterminant : je peux m’éclater comme jouer un petit match et sortir.

DONIC Homepage Fixed Second – 1250 x 583
DONIC Homepage Fixed – 1250 x 583

Réagir en commentaire

Le deal du moment :

5% de remise
Chaussures MIZUNO WAVE DRIVE A2 [-5%]
La chaussure la plus avancée et de haute performance pour Tennis de Table, elle permet des mouvements rapides et aisés.
Voir le deal
0 Partages
Partagez
Tweetez